L'essai de choc par masse tombante de la norme ASTM E208 est utilisé pour déterminer la température de ductilité nulle de transition (NDT) des aciers ferritiques présentant une épaisseur de 5/8 pouces (15,9 mm) et plus. La température NDT est la température à laquelle le mode de rupture de l'acier passe de ductile à fragile. À des températures supérieures à la NDT, une pièce d'acier s'étire ou se déforme de manière ductile avant sa rupture lorsqu'elle est chargée à sa limite de résistance à la traction. Aux températures inférieures à la NDT, cette même pièce d'acier se rompt de manière cassante lorsqu'elle est chargée à sa limite d'élasticité (environ la moitié de sa résistance à la traction). Après l'apparition d'une rupture cassante, la fissure devient de plus en plus grande, jusqu'à ce qu'elle parvienne à l'extrémité du matériau, jusqu'au relâchement de la pression ou jusqu'à ce qu'elle atteigne une partie de l'acier plus ductile.

Pour déterminer la température NDT de l'acier, des éprouvettes de type poutre sont préparées conformément à la norme ASTM E208 et soumises à un impact unique à l'aide d'un système d'essai de choc par masse tombante. Le système d'essai à puits de chute modèle 9450 est approprié pour cet essai. Ce modèle permet de tester des éprouvettes présentant une énergie d'impact comprise entre 0,59 et 757 J. Il peut tester des éprouvettes de type P2 dont les dimensions sont de 19 x 130 x 50 mm et des éprouvettes P3 dont les dimensions sont de 16 x 130 x 50 mm. En cas de couplage au système d'acquisition de données, une courbe de données charge totale - temps - déplacement - énergie et des résultats d'essai peuvent être obtenus pour chaque essai. Pour ce faire, il convient d'utiliser le module Bluehill Impact du logiciel Bluehill.

 

Lire la suite ...