Cette méthode d’essai peut être utilisée pour les matériaux suivants : tissus, tissus tissés, tissus revêtus, tissus revêtus de caoutchouc et tissus revêtus de plastique. Les deux méthodes d'essai sont utilisées pour déterminer la résistance en traction des textiles revêtus de caoutchouc ou de plastique à l’état sec ou mouillé.

Méthode 1 – La méthode d’essai sur bande permet de déterminer la résistance en traction et la force de rupture, ainsi que les caractéristiques d’allongement du produit à une vitesse de déplacement donnée. La première éprouvette est préparée dans le sens longitudinal et la seconde dans le sens transversal. En principe, l’éprouvette d’essai est maintenue par serrage dans les mordaches fixes de sorte que l’axe longitudinal passe par le centre du bord avant de chaque mordache.

Méthode 2 – La méthode d’essai d’arrachement permet de déterminer la résistance en traction uniquement et les caractéristiques de force et d’allongement du produit à une vitesse de déplacement donnée. La première éprouvette est préparée dans le sens longitudinal et la seconde dans le sens transversal.  En principe, l’éprouvette d’essai est maintenue par serrage dans les mordaches fixes de sorte que son axe longitudinal passe par le centre du bord avant de chaque mordache et soit perpendiculaire aux bords des mordaches. La ligne dessinée sur l’éprouvette doit coïncider avec le bord correspondant de chaque mordache.

Pour les deux essais, il est important d'avoir un taux d'échantillonnage de données d'essai vers le PC d'au moins 100 Hz pour l’analyse et pour collecter un nombre élevé de points de données.

Nous utilisons des mâchoires pneumatiques équipées de mordaches recouvertes de caoutchouc pour serrer le matériau. Elles sont fixées sur une machine de traction. Bien que les mâchoires à action manuelle soient efficaces, un grand nombre de nos utilisateurs préfèrent les mâchoires à action pneumatique pour leur facilité d'utilisation, leur productivité et leur meilleure répétabilité. Les mâchoires pneumatiques permettent de régler la pression de serrage, alors que les mâchoires actionnées manuellement dépendent de la force de l’opérateur (qui ne peut pas être aussi répétable). Nous avons constaté que la pression de contact et l’alignement de l’éprouvette étaient très importants pour ces essais. Une pression de contact trop importante peut entraîner des ruptures prématurées, tandis qu’une pression trop faible peut provoquer un glissement de l'éprouvette ou des ruptures au niveau ou à proximité des mordaches. Nous suggérons également pour l’essai sur bande de choisir des mordaches au minimum 10 mm plus large que l'éprouvette testée et au minimum 25 mm plus longue. Deux méthodes de mesure de la déformation peuvent être adoptées en option. Un extensomètre à contact grande course est fixé à l'éprouvette d'essai. Il comporte un mécanisme adapté pour déterminer la modification relative de la longueur de la partie appropriée de l'éprouvette d'essai. Un extensomètre vidéo sans contact peut être utilisé comme mécanisme de visualisation pour déterminer la modification relative de la longueur de la partie appropriée de l'éprouvette d'essai. Ce système d’essai est habituellement un système sur table avec un bâti à une colonne ou bicolonne. Un logiciel d’essai, tel que Bluehill®, est utilisé pour saisir les détails de l’éprouvette, définir le contrôle désiré pour l'essai, calculer automatiquement les résultats et les statistiques souhaités, et produire un rapport d’essai, et cela en stricte conformité avec la norme. Pour ce type d'essai, nous utilisons la fonction de précharge du logiciel Bluehill pour éliminer tout relâchement de l'éprouvette lors de son chargement dans les mâchoires de serrage avant l'essai.

Avant de procéder aux essais, nous recommandons de consulter la norme ISO 1421 pour comprendre pleinement les exigences concernant la fixation d'essai et les résultats.

Read More...